Terre-naturelle

 

Agrandir l'image

Terre Naturelle

 

Caractéristiques :

Ce sont toutes les substances minérales fournies par la nature. Qu'il s'agisse de sels, d'acides, de sulfures, ils sont présents dans le sol sous diverses formes en gisements plus ou moins profonds, avec des stratifications de plusieurs sortes, selon l'époque géologique de leur formation. C'est justement cette lente formation géologique qui confère aux terres leurs propriétés de coloration et de résistance. Ces caractéristiques sont ultérieurement renforcées au cours des différentes phases de la préparation. Les terres naturelles sont extraites des carrières sous forme de gros cailloux puis ces pierres sont séchées, elles sont cassées grossièrement, séparées de leurs impuretés, puis broyées à l'aide de moulins à marteaux ou à billes. La cuisson de certaines permet d'obtenir différentes tonalités dues à de profondes transformations minéralogiques.

Nos terres sont le fruit de quatre générations qui se sont vouées avec passion, non seulement à leur difficile préparation, mais encore, surtout durant ces dernières décennies, à la recherche des matériaux et à la sauvegarde des techniques désormais tombées en désuétude pour continuer à proposer ces couleurs irremplaçables, qui pendant un certain temps furent injustement écartées du marché par l'introduction de nouveaux produits modernes se prêtant à de nombreux usages, mais aux propriétés physiques bien différentes.

Le retour à l'utilisation des terres naturelles n'est donc pas une mode, mais bien une redécouverte de leurs propriétés intrinsèques dans les applications conformes à leur nature.

Déjà, il y a 15.000 ans, dans les grottes d'Altamira en Espagne et de Lascaux en France, l'homme de Cromagnon se servait de pigments minéraux rouges, jaunes, bruns et noirs dans les usages rituels et pour reproduire les couleurs de la nature.

Depuis lors, en passant par les splendeurs de l'art Gréco-Romain et celui de la Renaissance jusqu'à nos jours, les terres naturelles ont survécu, laissant d'impérissables témoignages du chemin parcouru par l'homme dans le domaine de l'expression et de la culture.

Les Terres jaunes sont des hydroxydes de fer (limonite) associés à de l'argile, le contenu de minéral de fer peut varier de 15-20% et 60-70%. La terre jaune de Vérone est exploitée depuis le temps des Romains qui la calcinaient pour obtenir une couleur rouge intense. Les gisements de terre jaune se trouvent dans les cavités carsiques qui ont été formées en Éocène Central dans les collines adjacentes à la ville de Torricelle, il s'agit de galeries autrefois remplies d'eau, aujourd’hui de terre jaune dérivant de la dissolution de ces roches. D’autres gisements ont été exploités dans d’autres zones voisines de Vérone : Valpantena, Val d’Illasi. Les terres de Sienne furent exploitées au cours du siècle dernier et encore actuellement. Les gisements sont localisés dans le Mont Amiata et il paraît qu’ils se serait formés par l’activité volcanique de cette région. En effet, autrefois l’activité volcanique créa des petits bassins lacustres dans lesquels ont sédimenté des argiles très riche en oxyde de fer.

Les terres rouges : la couleur rouge est due à la présence d'oxyde rouge associé à de l'argile et des silicates amorphes, la variété minéralogique de cet oxyde est l'hématite. La couleur rouge peut être aussi obtenue par la calcination entre 200° et 400° de terres jaunes. À Vérone, on trouve une terre rouge d'excellente qualité, située dans des gisements basaltiques.

Les terres d'ombre : les couleurs de terre d'ombre sont dues principalement à la présence d'oxydes de manganèse et de fer en dispersion sur une base argileuse. L'oxyde de manganèse se présente sous forme de terres variés très légères constituées de Pyrolusite (MnO2) et d’hausmanite (Mn3O2). Par calcination des tonalités plus sombres sont obtenues. La tonalité sombre du pigment est due à un important contenu en Pyrolusite (MnO2) qui avec la cuisson se transforme de brun-verdâtre à brun-marron. Les terres d'ombre de Chypre sont considérées depuis longtemps comme les meilleures.

Les terres vertes : les variétés minéralogiques qui donnent cette coloration sont constituées principalement de silicate hydraté de fer, magnésium… En particulier la glauconite qui se présente dispersée dans les argiles. L’origine de ces pigments est controversé, on admet l’hypothèse que les terres vertes se soient formées par l’altération de minéraux dans des eaux marines peu profondes (terres vertes de Nice). La terre verte de Brentonico par contre s’est formé de l’altération de roche volcanique, la terre verte de Prun, qui se trouve à San Cristina (Vérone), dans des tufs basaltiques.

Les terres noires furent très utilisées pour la teinture murale car très facile à disperser dans l’eau. La terre noire de Vérone est constituée par un schiste riche en charbon très argileux qui se trouve presque à l’état pâteux proche de masse basaltique.

Composition chimique :

Oxydes m

 


Nous consulter pour devis

Notre catalogue

Pigment, Adjuvant

 

Autres Produits

 

Les terres naturelles et les pigments sont variés en couleurs, les adjuvants peuvent se rajouter dans des préparations « maison » .